brieuc

Brieuc SIMON

Thérapeute et spécialiste en psychosomatique

Animateur en méditation

Praticien et maître Reïki

+32 498 49 65 54

Facebook

Suivez moi sur ma page Facebook

facebook logo F 1200x816

WEB PARTNER

websait

Un site réalisé par Websait
Atelier graphique / Communication online 
www.websait.com

Newsletter

Recevez des infos pertinentes (1x/mois)

Tout d’abord, qu’est-ce que la stérilité féminine ? Le fait de ne pas pouvoir avoir d’enfant.

 

Dans le cas du couple qui m’a consulté, l’aspect biologique a été vérifié et le constat était normal pour les deux personnes. Il restait donc le point de vue psychosomatique à explorer.

Les organes et leurs fonctions

Les ovaires ont pour rôle d’accueillir la semence de l’homme. Pour que la fertilité soit optimale, la fabrication d’œstrogène chez la femme est essentielle. Dans le cerveau, le « bouton » qui gère la production d’œstrogène, l’ovulation et les veines coronaires (cardiaques) est le même. En cas de problème au niveau personnel, ce bouton peut activer aussi bien les problèmes cardiaques, que le manque de production d’ostéogène ou d’ovulation et par conséquent, atteindre la capacité à se reproduire.

Dans le règne animal, pour qu’une femelle se reproduise, il est nécessaire qu’elle ait un territoire sécurisé, de la nourriture et bien sûr un mâle capable de reproduction.

L’histoire de la personne

Une femme, de moins de trente ans, souhaite avoir un enfant avec son mari. Il n’arrive pas à concrétiser leur désir d’enfant malgré une biologie et une envie totalement au rendez-vous. Pourtant, ils ont recours à la procréation assistée qui s’avère être un échec.

Nous recherchons dans l’histoire de chacun l’élément qui pourrait avoir déclenché la perturbation du bouton biologique. Nous retrouvons dans l’histoire de la jeune femme un élément qui atteste qu’elle se trouve dans un conflit de territoire.

Lorsqu’elle était jeune, la famille a subi la perte d’un enfant (de son petit frère) : ce qui plongea les parents dans une dépression profonde dont ils ne se remirent pas. Elle eut la sensation de perdre sa maman qui avait cessé de prendre soin d’elle et de sa sœur. C’est ce premier conflit de territoire qui se traduira biologiquement par des ulcérations des veines coronaires, une perte d’efficacité du centre ovulatoire et une disparition de la production d’œstrogène. En ayant le sentiment de perdre les soins de sa mère, elle en a aussi perdu la protection. Son territoire devient alors un endroit non sécurisé et par conséquent, ne réunissant pas les conditions adaptées à la reproduction. Un autre drame viendra renforcer la perte de protection et l’insécurité au sein du nid familial : le suicide du père.

Qu’est-ce que la maladie vient dire ?

Inconsciemment se jouera ce scénario : pourquoi mettre un enfant au monde si c’est pour le perdre et risquer de perdre mon mari ? La stérilité vient donc premièrement, la protéger dans le présent du danger que représente la perte de l’enfant qui ravive le conflit ancien de la maman devenue dépressive et absente pour elle. Et deuxièmement, de la peur présente de perdre son mari en lien avec le conflit lié au décès de son père.

Elle put être enceinte rapidement après avoir fait les deuils d’une maman absente, du petit frère et du papa.

Partagez

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

brieuc

Brieuc SIMON

Thérapeute et spécialiste en psychosomatique

Animateur en méditation

Praticien et maître Reïki

+32 498 49 65 54

Facebook

Suivez moi sur ma page Facebook

facebook logo F 1200x816

WEB PARTNER

websait

Un site réalisé par Websait
Atelier graphique / Communication online 
www.websait.com