brieuc

Brieuc SIMON

Thérapeute et spécialiste en psychosomatique

Animateur en méditation

Praticien et maître Reïki

+32 498 49 65 54

Facebook

Suivez moi sur ma page Facebook

facebook logo F 1200x816

WEB PARTNER

websait

Un site réalisé par Websait
Atelier graphique / Communication online 
www.websait.com

Newsletter

Recevez des infos pertinentes (1x/mois)

  • Qui parmi vous s’est déjà cassé un membre ?

  • Qui d’entre vous ressent des douleurs aux os ?

  • Et qui d’entre vous a une maladie osseuse ?

 

  • Découvrez dans cet article comment changer de regard sur les problèmes osseux…

  • Découvrez le lien entre la maladie et les émotions refoulées…

  • Découvrez un cas particulier, son cheminement vers la guérison…

 

C’est l’histoire de Jeanine (nom d’emprunt), 65 ans, professeur d’éducation physique à la retraite.

Aujourd’hui, elle a une vie épanouissante, partage des moments agréables avec ses petits-enfants, sa fille et son compagnon. Elle danse chaque semaine pour mieux se connaïtre et découvre une paix profonde.

 

Mais cela n’a pas toujours été le cas !

Tout a basculé le jour où elle rencontre son mari qui lui fait vivre un véritable enfer, l’enfermant petit-à-petit dans une relation de soumission insidieuse, d’humiliations répétées et de manipulation. Sa vie se transforme alors en une vie d’isolement et de solitude, enfermée dans un schéma dont elle n’arrive pas à sortir, celui d’être au service de son mari, pour ne pas subir ses réactions dévalorisantes. Les relations avec sa fille se détériorent. Jeanine est bloquée dans ses peurs et n’est plus une maman disponible.

Le résultat de ses nombreuses années d’humiliation ressentie comme une très profonde dévalorisation d’elle-même déclenche de nombreux problèmes osseux, dont plusieurs fractures aux chevilles, des capsulites aux épaules et une déminéralisation de la colonne vertébrale. Pour s’en sortir, outre les soins médicaux, elle pratiquait la sophrologie, la méditation mais cela n’apporta pas les résultats voulus.

 

Un espoir lorsque nous nous rencontrons : nous avons travaillé sur ses symptômes en faisant du lien avec son histoire

Nos chemins se rencontrent lors d’un salon de bien-être. Elle participe à la conférence que j’anime sur le lien entre le vécu émotionnel, les difficultés de la vie et leur impact dans le corps, la maladie. En consultation, elle découvre le lien entre ce que son mari lui faisait subir et le ressenti de profonde dévalorisation d’elle-même. Elle se sentait nul, médiocre, impuissante à ne pas pouvoir sortir de cette situation de manipulation (fracture multiples des chevilles qui témoignent de cette absence de mouvement) et elle se sentait également une mauvaise mère, incapable de protéger sa fille et elle-même de cette violence (capsulites des deux épaules qui représentent physiquement ce qu’elle n’a pas pu faire symboliquement : prendre sa fille sous son aile pour la protéger).

 

Et ensuite...

Le travail de décodage,(lien entre le symptôme et la pathologie) par une écoute active, lui a permis de comprendre son histoire et de comprendre qu’elle rejouait avec son mari, la relation conflictuelle qu’elle avait vécu petite avec son père. Elle prit la décision de divorcer. Nous avons effectué ensemble un travail profond en thérapie brève (remap : technique de pression de points d’accupuncture) pour la libérer de ses souffrances avec son père. Ayant apaisé son passé, elle continua sa remontée en thérapie, accompagnée de soins Reiki (soins énergétiques par les mains favorisant la détente, le lâcher prise et la paix intérieure) pour mettre un terme à l’impact de ces humiliations du passé. Elle a repris goût à la vie et s’est reconstruite dans une relation amoureuse valorisante. Jeanine a renoué le contact avec sa fille et fait la paix avec elle. Aujourd’hui, Jeanine a retrouvé sa vraie nature et vit la vie qu’elle a toujours souhaitée. Une vie de respect, d’échanges et d’amour.

 

Un peu de statistiques

80.000 belges se fracturent un membre par an. D’ici 2050, les fractures de la hanche devraient augmenter de 310% chez les hommes et 240% chez les femmes. La pression sociétale peut expliquer cette augmentation : en effet, nombreuses sont les personnes qui se dévalorisent en ne sachant plus résister ou lutter contre la pression économique et sociale.

En termes de maladies d’os, la leucémie touche un peu plus de 2000 belges par an et 600.000 belges sont touchés par l’ostéoporose.

Partagez

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

brieuc

Brieuc SIMON

Thérapeute et spécialiste en psychosomatique

Animateur en méditation

Praticien et maître Reïki

+32 498 49 65 54

Facebook

Suivez moi sur ma page Facebook

facebook logo F 1200x816

WEB PARTNER

websait

Un site réalisé par Websait
Atelier graphique / Communication online 
www.websait.com